MARCHE

Ouvrier parisien qui eut une gloire éphémère le 25 février 1848.

Ouvrier parisien, Marche eut une gloire éphémère le 25 février 1848. Sa carrure lui avait permis de se frayer un chemin vers l’Hôtel-de-Ville où il somma le gouvernement provisoire de reconnaître et de proclamer le droit au travail. Aux belles phrases de Lamartine, il se crut mandaté pour répondre : "Le peuple attendra ; il met trois mois de misère au service de la république." On n’a plus guère de traces de lui.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article217686, notice MARCHE, version mise en ligne le 1er juillet 2019, dernière modification le 1er juillet 2019.

SOURCE : Victor Marouck*, Juin 1848, Paris, Spartacus, 2019, p. 17.- Spartacus. Cahiers édités par les Amis de Spartacus. Série B N° 202.

Version imprimable Signaler un complément