MANUEL Albert

Par François Lonchampt

Né en 1921 ; mort le 18 avril 1947 ; militant communiste ; résistant FTP et déporté.

Fils de militant communiste, Albert Manuel fut combattant de la guerre d’Espagne, et membre des FTP. En 1942, il fut arrêté puis torturé par l’auxiliaire de la Gestapo Georges Delfanne (alias Christian Massuy) qui se vit confier la tâche de traquer les résistants actifs dans le secteur nord de la France et de mener des interrogatoires sous la torture dans son local du 101 de l’avenue Henri-Martin, dans le 16e arrondissement de Paris.
Albert Manuel fut déporté, mais nous ne connaissons pas le nom du camp ; il rentra en 1945 atteint de la tuberculose, et décéda le 18 avril 1947.
Il ne figure pas sur les listes de déportés de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation. D’après sa date de naissance seul Pierre Manuel s’en rapproche, né le 22 avril 1922 à Béthisy-Saint-Pierre (Oise).

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article217312, notice MANUEL Albert par François Lonchampt, version mise en ligne le 19 juin 2019, dernière modification le 19 juin 2019.

Par François Lonchampt

SOURCES : Arch. Dép. Val-de-Marne, Le Réveil du Val-de-Marne, n° 202, 6 avril 1949. — FMD. — Georges Delfanne sur Wikipédia.

Version imprimable Signaler un complément