DELEWSKI Edmund

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 19 septembre 1924 à Thivencelle (Nord), mort en mission le 5 septembre 1944 à Marmagne (Saône-et-Loire) ; mineur aux houillères ; résistant des Francs-tireurs et partisans FTP-MOI et des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Edmund Delewski était le fils de François et de Anna Buckocka. Son parcours dans le Nord n’est pas très connu. Il semble qu’il faisait déjà partie de la Résistance et étant recherché, il quitta la région. Il vint se réfugier à Épinac-les-Mines (Saône-et-Loire) et travailla comme mineur aux houillères de Blanzy. Le 25 juillet 1944, il rejoignit un groupe de polonais commandé par le Montcelien Julien Nowak, qui opérait des réquisitions pour le maquis Mickiewcz. Il entra ainsi au bataillon FTP-MOI Adam Mickiewcz commandé par Mieczyslaw Bargiel alias "Roger et reçut dès son arrivée au maquis le pseudonyme "Pas-de-Calais".
Le 5 septembre en milieu d’après midi le détachement polonais chargé de barrer la RN 80 Mâcon-Autun fut informé que des véhicules allemands en retraite étaient arrêtés à Marmagne. Il s’agissait d’ambulances et les maquisards s’emparèrent d’un premier véhicule faisant deux prisonniers qu’ils ramenèrent à leur campement à Vernizy. Une deuxième ambulance militaire marquée de la Croix-Rouge était arrêtée au bord de la route entre le passage à niveau et le restaurant du "Vieux Jambon". Les deux occupants avaient ouvert le capot et tentaient de faire redémarrer le moteur. Edmund Delewski proposa de s’approcher doucement et de les faire prisonniers sans un coup de feu. Subitement pour une raison inconnue, peut-être un mouvement de panique en voyant arriver d’autres véhicules allemands, des coups de feux partirent du groupe des maquisards restés en arrière. Les deux soldats allemands furent atteints mais également Edmund Dalewski qui fut tué sur le coup au lieu-dit "La Broche".
Il y aura deux autres maquisards tués et deux civils.
Il obtint la mention « Mort pour la France » transcrite le 12 juillet 1951 sur l’acte de décès dressé le 7 septembre sur la déclaration de Benoît Guénard, 43 ans, garde champêtre à Marmagne et fut homologué comme soldat des Forces françaises de l’intérieur (FFI).
Son nom figure sur le monument aux morts, à Marmagne (Saône-et-Loire).

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article217038, notice DELEWSKI Edmund par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 15 juin 2019, dernière modification le 7 juillet 2019.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : .Musée de la Résistance 1940-1945 en ligne, biographie Données extraites du CD(DVD)-ROM : La Résistance polonaise en France (2013).— Site Résistance polonaise en Saône-et-Loire.— Mémorial Genweb.— État civil (acte de décès).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément