MAGGIONI Ernest

Par Eric Panthou

Né le 1er juin 1915 à Illzach (Haut-Rhin), mort suite à ses blessures le 19 janviier 1943 à Vichy (Allier), cuisinier pour l’Armée de l’Air, victime civile.

Fils de Ferdinand et de Materna Fricker, Ernest Maggioni était célibataire. Il avait 4 sœurs dont trois vivant à Mulhouse sous l’Occupation, leurs parents étant décédés. Il vivait à Vichy depuis 27 mois en janvier 1943 quand il est interrogé. Il relevait du Ministère de l’Air comme chef cuisinier d’un général, demeurant route d’Abrest à Bellerive. C’était un ex sergent chef, breveté du 117ème Bataillon de l’Air, démobilisé récemment.
Le 17 janvier, il consommait avec M. Doutre, le patron du bar Le Lido à Bellerive-sur-Allier le 17 janvier 1943 en fin de soirée. quand il fut appelé pour servir d’interprète entre ce dernier et des militaires allemands casernés à proximité. Puis, deux autres hommes en civil, ivres, renversèrent une bouteille. Spontanément, Maggioni partit chercher un balai en cuisine et commença à ramasser le verre quand il vit Doignon, un autre client qu’il ne fréquentait pas, blessé par l’un des deux Allemands puis l’homme lui tira dessus sans raison. Il put désarmer son agresseur, aidé par un militaire allemand présent.
Il fut atteint d’une balle dans le ventre qui provoqua l’éclatement du foie. Il fut blessé avec un dénommé Doignon Gabriel. Aucune discussion n’avait eu lieu entre les trois hommes. Hugo Gessler chef du SD, était déjà en train d’interroger les témoins quand la police française arriva. L’auteur du coup de feu s’était présenté comme de la Gestapo et était ivre depuis un moment, ayant déjà sorti son arme dans l’après-midi. Il était accompagné d’un autre individu en civil. Le meurtrier fut appréhendé par le SD qui ne révéla pas son identité. Il semble qu’il s’agissait d’un policier et lui et l’autre homme auraient été transférés à Paris le 18 janvier 1944. Maggioni décéda quelques jours plus tard, le 19 janvier 1943.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article216965, notice MAGGIONI Ernest par Eric Panthou, version mise en ligne le 13 juin 2019, dernière modification le 13 juin 2019.

Par Eric Panthou

SOURCE : Arch. dép. du Puy-de-Dôme, 908 W 70 : crimes de guerre à Bellerive.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément