DEBERDT Albert, Cornil, Gustave

Par Jean-Pierre Besse

Né le 6 janvier 1902 à Caestre (Nord), fusillé comme otage le 15 septembre 1941 à la citadelle de Lille (Nord) ; cheminot ; militant communiste du Nord.

Les parents d’Albert Deberdt, de nationalité belge, étaient boulangers. Albert Deberdt fut naturalisé français en 1921. Employé des chemins de fer, il habitait Lomme (Nord). Condamné à sept mois de prison pour distribution de tracts communistes, il fut révoqué de ses fonctions et fusillé comme otage le 15 septembre 1941. Furent exécutés le même jour à la citadelle de Lille : Joseph Noël, Louis Doisy, Henri Ployard*, Hugo Zajak.
Il s’était marié une première fois, en mai 1923, à Caestre avec Germaine Bourel, puis une deuxième fois à Lomme, en octobre 1928, avec Suzanne Surson dont il divorça ; enfin une troisième fois à Lomme, en mars 1939, avec Liliane Tanguy.
Albert Deberdt était père de deux enfants.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article21668, notice DEBERDT Albert, Cornil, Gustave par Jean-Pierre Besse, version mise en ligne le 25 octobre 2008, dernière modification le 23 février 2017.

Par Jean-Pierre Besse

SOURCES : DAVCC, Caen (Notes Thomas Pouty). – Serge Klarsfeld, Le livre des otages, op. cit., p. 261. – La liste des 7 700 déportés et fusillés du Nord-Pas-de-Calais, La Voix du Nord, série, mai 2005. – État civil, Lomme et Caestre.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément