CHATOUT Jean

Par Éliane Laurent

Né le 25 juillet 1873 à Maillet (Allier), mort le 7 février 1928 à Nevers (Nièvre) ; syndicaliste cheminot et militant communiste de la Nièvre.

Mécanicien à la compagnie PLM, Jean Chatout, marié, père de René Chatout*, fut un militant syndical actif et très écouté dans la Nièvre. Lors des grèves de 1919 et 1920, il était secrétaire général du syndicat des cheminots de Nevers. « Esprit pondéré, ennemi du trouble et du désordre », il passait « pour être trop modéré aux yeux de certains de ses camarades » selon le rapport du commissaire spécial de février 1919 ; mais en avril 1920, il se montrait « attaché aux doctrines de transformation sociale » selon le préfet, ce qui lui valut d’être révoqué par la Compagnie PLM.
À partir de 1922, il assura la trésorerie de l’Union départementale CGTU (voir Pouessel*). Il fut également conseiller prud’homme jusqu’à sa mort en 1928.
Aux élections municipales de mai 1925, il conduisit la liste BOP présentée par le Parti communiste à Nevers.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article2164, notice CHATOUT Jean par Éliane Laurent, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 12 février 2012.

Par Éliane Laurent

SOURCES : Arch. Nat. F7/13004, rapport du 8 avril 1920. — Arch. Dép. série M/grèves 1918-1919. — Le Prolétaire, nombreux articles 1918-1920. — L’Émancipateur.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément