LAVALETTE Charles

Par Pierre-Henri Zaidman

Avocat ; communard ?

Marié et pères de deux enfants, Charles Lavalette aurait été le beau-frère du général fédéré Raoul Du Bisson selon les auteurs versaillais. Paul Delion précise « qu’il fut d’abord avocat, mais, n’ayant ni causes ni clients, il se mit à faire du commerce, et vendit du drap et des habits sur le carreau du Temple. » On ne sait rien de lui pendant la Commune, bien qu’il soit parfois affirmé qu’il aurait été « chirurgien-major fédéré ».

Le 23 mai 1871, il fut dénoncé à la police par le journaliste Aurélien Scholl. Une note du cabinet du préfet de police datée de 1876 mentionne le fait qu’il était le beau-frère de Scholl (et le gendre plutôt que le beau-frère de Du Bisson). Il aurait été arrêté à Reims et conduit à Versailles mais un rapport de la 2e brigade de recherche de la police municipale daté du 14 février 1876 indique que Scholl « déclare que Lavalette est à l’étranger depuis la fin de l’insurrection et que sa famille habite rue de Berlin, 39. Mme Lavalette demeure en effet à cette adresse depuis 6 mois avec ses deux enfants. M. Scholl lui porte beaucoup d’intérêt parce qu’elle est la sœur de sa femme. »
Les autorités policières et judiciaires ont souvent confondu Charles Lavalette et Gilbert Lavalette, ce qui a été à l’origine de nombreuses incertitudes dans leurs biographies.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article215521, notice LAVALETTE Charles par Pierre-Henri Zaidman, version mise en ligne le 15 mai 2019, dernière modification le 16 mai 2019.

Par Pierre-Henri Zaidman

SOURCES : Arch. PPo.BA 1142. – Arch. Min. Guerre, GR 8 J 63 (1645) 3e conseil. – Paul Delion, Les Membres de la Commune et du Comité central, p. 270-271. – John Leighton, Paris under the Commune, or The Seventy-three Days of the Second Siege, London, Bradbury, Evans and C°, 1871, p. 398.

Version imprimable Signaler un complément