VILLE Renée

Par Rolf Dupuy

Anarchiste de Lille.

Renée Ville était la fille du militant syndicaliste et libertaire Henri Ville. Dès octobre 1940 elle assura le passage en zone libre de plusieurs britanniques. En 1942, ayant appris que la Gestapo était sur la trace des rédacteurs du journal clandestin La Voix du Nord, la jeune fille parvint à les prévenir, évitant ainsi leurs arrestations.
En mars 1944 elle fit la connaissance de Zimmer, un soldat allemand dont elle ne tarda pas à s’éprendre. Le 1er septembre 1944, trois jours avant l’évacuation des troupes allemandes, ce dernier désertait, se réfugiait chez les Ville qui lui fournirent des habits civils, tandis qu’Henri Ville allait jeter l’uniforme du déserteur dans les fortifications de la cité. Au lendemain de la Libération, Zimmer était arrêté le 16 septembre 1944 avec Henri et Renée Ville. Pour ne pas avoir dénoncé le déserteur et lui avoir fourni de faux papiers, Renée Ville fut condamnée le 9 janvier 1945 à dix ans de travaux forcés et son père à trois ans de prison.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article214964, notice VILLE Renée par Rolf Dupuy, version mise en ligne le 3 mai 2019, dernière modification le 3 mai 2019.

Par Rolf Dupuy

SOURCES : Ce qu’il faut dire, n° 11, août 1945. — Bulletin du CIRA, Marseille (Témoignages…)

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément