GOUSSEAU Maxime

Par Louis Botella

Cantonnier au service de la Voie ; syndicaliste CGT du Maine-et-Loire.

Cantonnier au service de la Voie à Cholet, Maxime Gousseau figura, en juillet 1923, sur la liste des candidats présentés par la CGT lors de l’élection des délégués du personnel auprès du chef du service de la Voie du réseau de chemin de fer de l’Etat.

Au cours de l’année 1931, un militant nommé Maxime Gousseau, serrurier au service électrique, était le secrétaire général du syndicat confédéré [CGT] de Thouars (réseau de l’Etat). S’agit-il de la même personne ?

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article214599, notice GOUSSEAU Maxime par Louis Botella, version mise en ligne le 15 avril 2019, dernière modification le 15 avril 2019.

Par Louis Botella

SOURCES : La Tribune des cheminots, organe de la Fédération nationale [CGT] des travailleurs des chemins de fer, 20 juillet 1923, 1er avril, 1er mai, 15 août 1931 (Institut d’histoire sociale de la Fédération CGT des cheminots).

Version imprimable Signaler un complément