FOURRIÈRE Marcel

Par Louis Botella

Chef de manœuvres au chemin de fer ; syndicaliste CGTU puis secrétaire général du syndicat CGT des cheminots de Maubeuge-Hautmont (Nord).

Chef de manœuvres en gare de Sous-le-Bois, Marcel Fourrière quitta la CGTU pour rejoindre, à la fin de l’année 1929, la CGT. Il devint rapidement secrétaire adjoint du syndicat confédéré [CGT] des cheminots de Maubeuge et de Hautmont.

Au cours des années 1930 et 1931, il assumait la fonction de secrétaire général de ce syndicat. Il fut signalé en avril 1932 comme étant le secrétaire du groupe de Sous-le-Bois au sein de son syndicat.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article214153, notice FOURRIÈRE Marcel par Louis Botella, version mise en ligne le 3 avril 2019, dernière modification le 3 avril 2019.

Par Louis Botella

SOURCES : La Tribune des cheminots, organe de la Fédération nationale [CGTU] des travailleurs des chemins de fer, 15 février 1930. — La Tribune des cheminots, organe de la Fédération nationale [CGT] des travailleurs des chemins de fer, 1er mars, 15 mai, 1er septembre, 15 novembre 1930, 1er janvier 1931, 1er avril 1932 (Institut d’histoire sociale de la Fédération CGT des cheminots).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément