JOYEUX Marcel

Par Dominique Tantin

Né le 30 mai 1921 à Limoges (Haute-Vienne), massacré le 10 juin 1944 à Oradour-sur-Glane ; mécanicien ; victime civile.

Marcel Joyeux épousa Henriette Hyvernaud. En 1944, le couple était domicilié à Soudanas, commune de Panazol, dans les environs de Limoges, à l’instar des parents d’Henriette.
Marcel Joyeux avait l’âge d’être requis pour le STO. Était-il réfractaire ou bien travaillait-il dans une entreprise dont la main d’oeuvre était protégée ?
De passage avec son épouse le samedi 10 juin à Oradour où vivait ses beaux-parents, il périt dans le massacre perpétré par les SS du 1er bataillon du 4e régiment Der Führer de la 2e SS-Panzerdivision Das Reich. Marcel Joyeux fut mitraillé puis brûlé dans l’une des granges. Henriette fut brûlée dans l’église avec l’ensemble des femmes et des enfants.
Marcel Joyeux obtint la mention « Mort pour la France » par jugement du tribunal de Rochechouart du 10 juillet 1945.


Voir Oradour-sur-Glane

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article213536, notice JOYEUX Marcel par Dominique Tantin, version mise en ligne le 15 mars 2019, dernière modification le 15 mars 2019.

Par Dominique Tantin

SOURCES : Liste des victimes, Centre de la Mémoire d’Oradour-sur-Glane. — Guy Pauchou, Dr Pierre Masfrand, Oradour-sur-Glane, vision d’épouvante, Limoges, Lavauzelle, 1967, liste des victimes, pp. 138-194. — MémorialGenWeb.

Version imprimable Signaler un complément