GRIGIS Albert, Ange

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 15 juin 1920 à Jully-sur-Sarce (Aube), mort au combat le 28 août 1944 à Bourguignons (Aube) ; conducteur de camion ; résistant de l’armée secrète (AS) auboise et des Forces françaises de l’Intérieur (FFI) au maquis Montcalm.

Albert Grigis était le fils de Benjamin Raphaël et de Élise Marie Grigis. Il était célibataire et domicilié à Fouchères (Aube). Il exerçait le métier de conducteur de camion.
Il entra dans la Résistance à l’armée secrète auboise dans la 4ème Cie du Groupe Montcalm.
Après la bataille de Mussy-Grancey du 2 au 4 août le maquis se replia dans la région de Troyes où les engagements avec l’ennemi se poursuivirent notamment vers la fin du mois d’août à l’approche des troupes alliées.
Albert Grigis fut tué à l’ennemi lors de l’un d’eux le 28 août 1944 au lieu-dit "Val Bernard", à Bourguignons.
Son décès fut constaté le 2 septembre 1944 à 14 heures et l’acte fut dressé le jour même sur la déclaration de Aimé Michelot, âgé de 47 ans, employé à la SNCF.
Il obtint la mention « Mort pour la France » par le Service central de l’État civil militaire le 23 mai 1946 et le titre de "Déporté et interné résistant" (DIR) et fut homologué comme soldat des Forces françaises de l’Intérieur (FFI) [dossier SHD Vincennes GR 16 P 270585].
Son nom figure sur les monuments commémoratifs du 28 août 1944, à Bar-sur-Seine et Virey-sous-Bar, sur la plaque commémorative du Musée de la Résistance, à Mussy-sur-Seine et sur le monument aux morts, à Neuville-sur-Seine (Aube).

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article213505, notice GRIGIS Albert, Ange par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 15 mars 2019, dernière modification le 15 mars 2019.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Article du journal Le Bien Public à l’occasion du 20e anniversaire de La bataille de Mussy-Grancey (2, 3, 4 août 1944).— Divers Sites Internet sur le maquis et la bataille de Mussy-Grancey.— Mémorial Genweb.— État civil (acte de décès).

Version imprimable Signaler un complément