PACORET Louis, Émile, Auguste

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 12 avril 1907 à Saint-Amour (Jura), mort des suites de ses blessures le 23 août 1944 à Coligny (Ain) ; journalier ; victime civile.

Émile Pacoret était le fils de Joseph Martin Jules, âgé de 41 ans, cultivateur fermier et de Marie Louise Séraphine Parisot, âgée de 32 ans, cultivatrice, domiciliés au lieu-dit de "la Caronnière". Il était divorcé d’Hélène Florentine Félix et domicilié à Coligny où il exerçait le métier de journalier.
Le 22 août 1944, une colonne allemande d’une soixantaine de véhicules bloquée à Coligny (Ain) par une attaque de la Résistance, fut déviée par Domsure. En représailles plusieurs civils furent abattus au passage. Émile Paccoret a été fusillé à 17h30 en compagnie de Louis Berrod près de la croix du Carrouge, au hameau du Villard, à Domsure (Ain). Transporté vers l’hôpital de Coligny, il décéda en cours de transfert à 0h30 le 23 août au clos Ménard, à Coligny (Ain) des suites de ses blessures.
Il obtint la mention « Mort pour la France » le 20 août 1946.
Son nom figure sur la stèle érigée sur le lieu du supplice, à Domsure et sur les monuments aux morts, à Coligny (Ain) et à Saint-Amour (Jura).

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article213470, notice PACORET Louis, Émile, Auguste par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 14 mars 2019, dernière modification le 14 mars 2019.

Par Jean-Louis Ponnavoy

Sources : Commune de Domsure Histoire].— Mémorial Genweb.— État civil (actes de naissance et décès).

Version imprimable Signaler un complément