HÉLION Louis, Marie, René

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 29 juin 1905 à Decize (Nièvre), exécuté sommairement le 3 août 1944 à Bona (Nièvre) ; médecin ; résistant des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Louis Hélion était le fils de Alfred Joseph Émile, pharmacien et de Marie Denise Alice Nomiron, sans profession, domiciliés à Moulins (Allier). Il se maria le 5 septembre 1931 à Paris VIe arrondissement avec Marguerite Salomé Stoerr. Il était domicilié à Saint-Saulge (Nièvre) où il exerçait le métier de docteur en médecine.
Le 3 août 1944 à 22 heures, il circulait en motocyclette après avoir été consulter des malades. L’heure du couvre-feu étant dépassée, il fut abattu par une patrouille allemande sur la route nationale 458 de Nevers à Vézelay, près du lieu-dit Aglan.
Il obtint la mention « Mort pour la France » portée sur son acte de décès le 12 octobre 1948 et fut homologué comme soldat des Forces françaises de l’intérieur (FFI).
Son nom figure sur le monument commémoratif érigé au bord de la D 958, à Bona (Nièvre).

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article213469, notice HÉLION Louis, Marie, René par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 14 mars 2019, dernière modification le 14 mars 2019.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Mémorial Genweb.— État civil (actes de naissance et décès).

Version imprimable Signaler un complément