DAGNEAUX Abel

Par Yves Le Maner

Né le 11 janvier 1899 à Abscon (Nord), mort le 1er juin 1974 à Abscon ; mineur ; militant socialiste du Nord.

Benjamin d’une famille de six enfants, Abel Dagneaux perdit son père alors qu’il n’avait que onze ans et dut travailler à la mine après l’obtention de son Certificat d’études. Ayant échappé à la guerre, il ne fit son service militaire qu’en 1919. Dès son retour à la vie civile, il reprit son travail à la mine et se syndiqua à la CGT. Adhérent à la SFIO en 1924, il fut élu conseiller municipal d’Abscon, mandat qu’il conserva jusqu’en 1944. Secrétaire de la section socialiste de cette localité de 1936 à 1939, il fut élu délégué mineur de la fosse Saint-Marck au début de la Deuxième Guerre mondiale. Seul conseiller municipal présent, Dagneaux remplaça le maire, malade, et s’occupa de la commune d’Abscon pendant toute l’Occupation. Nommé, avec Eugène Rossy, secrétaire du syndicat CGT des mineurs de Denain en janvier 1944, il fut accusé de collaboration par les militants communistes et fut démis de son mandat municipal à la Libération. N’ayant pas été soutenu par le Parti socialiste, il cessa immédiatement toute action politique.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article21288, notice DAGNEAUX Abel par Yves Le Maner, version mise en ligne le 25 octobre 2008, dernière modification le 25 octobre 2008.

Par Yves Le Maner

SOURCE : H. Ieria, mémoire de maîtrise, Lille III, 1974, op. cit.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément