BONNAFOUX Pierre

Par Patrick Bec

Né le 22 novembre 1893 à Avenaux, commune de Saint-Poncy (Cantal), tué le 10 février 1941 à Brioude (Haute-Loire) ; chaudronnier, tuyautier.

Pierre Bonnafoux était le fils de Jean Bonnafoux, originaire de Lignerolles, commune de St-Poncy et chaudronnier au Soul, commune de Vieillespesse (Cantal), marié à St-Poncy le 19 novembre 1890 avec Jeanne Rochette, cultivateurs à Avenaud. Il avait deux frères nés en 1891 et 1899. Pierre Bonnafoux avait été incorporé dans le 53è Régiment d’artillerie lourde (puis les 110è, 111è et 16è) et il a combattu pendant la Première guerre mondiale à partir du 2 août 1914. Evacué malade fin novembre 1914, il retourne au front le 6 août 1915. Il est porté disparu le 27 mai 1918, prisonnier à Munster le 19 juillet, il a été rapatrié le 12 janvier 1919. Il obtient la Croix de guerre : « Sur le front depuis le début de la campagne s’est toujours fait remarquer par son sang froid et son courage au cours des nombreux ravitaillements de munitions auxquels il a participé dans des circonstances difficiles et souvent périlleuses notamment en Lorraine 1917 et dans l’Aisne octobre 1917 et avril 1918. »
Il s’était marié à Lavangeot (Jura) le 12 février 1921 avec Germaine, Marie Cerisier, fille de manouvrier de ce village. Il était le père de six enfants. La famille s’était installée à Brioude.
Il a été tué sur la route de Brive le 10 février 1941. Il avait 47 ans.
Son nom est gravé sur le monument aux Morts de Brioude.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article211850, notice BONNAFOUX Pierre par Patrick Bec, version mise en ligne le 13 février 2019, dernière modification le 13 février 2019.

Par Patrick Bec

SOURCES : État civil, registres matricules (AD 15) . — MémorialGenWeb.

Version imprimable Signaler un complément