BONNAFOUX Pierre

Par Patrick Bec

Né le 22 novembre 1893 à Avenaux, commune de Saint-Poncy (Cantal), tué le 10 février 1941 à Brioude (Haute-Loire) ; chaudronnier, tuyautier, victime civile ?

Pierre Bonnafoux était le fils de Jean Bonnafoux, originaire de Lignerolles, commune de Saint-Poncy et chaudronnier au Soul, commune de Vieillespesse (Cantal), marié à Saint-Poncy le 19 novembre 1890 avec Jeanne Rochette, cultivateurs à Avenaud. Il avait deux frères nés en 1891 et 1899.
Pierre Bonnafoux avait été incorporé dans le 53è Régiment d’artillerie lourde (puis les 110è, 111è et 16è) et il a combattu pendant la Première guerre mondiale à partir du 2 août 1914. Évacué malade fin novembre 1914, il retourne au front le 6 août 1915. Il est porté disparu le 27 mai 1918, prisonnier à Munster le 19 juillet, il a été rapatrié le 12 janvier 1919. Il obtient la Croix de guerre : « Sur le front depuis le début de la campagne s’est toujours fait remarquer par son sang froid et son courage au cours des nombreux ravitaillements de munitions auxquels il a participé dans des circonstances difficiles et souvent périlleuses notamment en Lorraine 1917 et dans l’Aisne octobre 1917 et avril 1918. »

Il s’était marié à Lavangeot (Jura) le 12 février 1921 avec Germaine, Marie Cerisier, fille de manouvrier de ce village. Il était le père de six enfants. La famille s’était installée à Brioude où il exerçait la profession de chaudronnier.

Il a été tué sur la route de Brive le 10 février 1941. On ignore les circonstances de ce décès. Il avait 47 ans. Il n’a pas été reconnu "Mort pour la France".

Son nom est gravé sur le monument aux Morts de Brioude.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article211850, notice BONNAFOUX Pierre par Patrick Bec, version mise en ligne le 13 février 2019, dernière modification le 11 janvier 2020.

Par Patrick Bec

SOURCES : État civil, registres matricules (AD 15) . — MémorialGenWeb .— état-civil Brioude.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément