ROBLET Félix, Eugène

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 29 mars 1905 à Gevrey-Chambertin (Côte-d’Or), mort à l’hôpital des suites de ses blessures le 20 août 1944 à Pouilly-en-Auxois (Côte-d’Or) ; couvreur ; résistant des Francs-tireurs et partisans français (FTPF).

Félix Roblet était le fils d’Eugène et de Lucie Eugénie Dérangère, vignerons.
Il se maria le 14 février 1925 à Fixin (Côte-d’Or) avec Marie Louise Vin, ouvrière d’usine. Il était domicilié à Gevrey-Chambertin et exerçait le métier de couvreur.
Il entra dans la Résistance dans les Francs-tireurs et partisans (FTP) au maquis Morane, avec le pseudonyme "Christophe". Le 15 août 1944 il rejoignit en renfort la compagnie Malgache à Remilly-en-Montagne (Côte-d’Or). Au cours d’un patrouille et d’une mission de récupération d’armes un engagement eut lieu près de Sombernon avec les Allemands. Avec son fusil-mitrailleur Félix Roblet fit des dégâts dans les rangs de l’ennemi tuant plusieurs soldats et blessant grièvement un colonel en lui arrachant le bras d’une rafale. Il fut lui-même atteint grièvement d’une balle dans le ventre. Conduit au poste de secours puis à l’hôpital de Pouilly-en-Auxois, il décéda le 20 août 1944 de suites de ses blessures.
Il fut inhumé à Pouilly-en-Auxois (Côte-d’Or) puis transféré à Gevrey.
Il fut homologué comme sergent des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article211846, notice ROBLET Félix, Eugène par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 13 février 2019, dernière modification le 8 mars 2019.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Gilles Hennequin Résistance en Côte-d’Or, tome III, Dijon 1993.— Journal de marche du capitaine Malgache.— État civil (actes de naissance, mariage et décès).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément