DESVIGNES Jean

Par Dominique Tantin

Né le 24 novembre 1865 à Oradour-sur-Glane (Haute-Vienne), massacré le 10 juin 1944 à Oradour-sur-Glane ; victime civile.

Jean Desvignes était le fils de Léonard Desvignes, alors âgé de 35 ans, sans profession, et de son épouse Françoise Guyonnet, âgée de 35 ans, également sans profession.
Il fut victime du massacre perpétré par les SS du 1er bataillon du 4e régiment Der Führer de la 2e SS-Panzerdivision Das Reich et fut mitraillé et brûlé dans l’une des granges où les hommes furent abattus.
Il obtint la mention « Mort pour la France » par jugement du tribunal de Rochechouart du 10 juillet 1945.


Voir Oradour-sur-Glane

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article211778, notice DESVIGNES Jean par Dominique Tantin, version mise en ligne le 12 février 2019, dernière modification le 12 février 2019.

Par Dominique Tantin

SOURCES : Liste des victimes, Centre de la Mémoire d’Oradour-sur-Glane. — Guy Pauchou, Dr Pierre Masfrand, Oradour-sur-Glane, vision d’épouvante, Limoges, Lavauzelle, 1967, liste des victimes, pp. 138-194. — MémorialGenWeb.

Version imprimable Signaler un complément