CROS Marcel, Armand

Par Jacques Girault

Né le 14 mars 1908 à Saint-Chinian (Hérault), mort le 31 janvier 1958 à Montpellier (Hérault) ; instituteur ; syndicaliste et militant socialiste SFIO.

Fils d’un ouvrier menuisier devenu artisan, et d’une couturière à domicile, d’une famille anticléricale, Marcel Cros reçut les premiers sacrements catholiques par tradition. Élève de l’école primaire supérieure de Saint-Pons, puis de l’École normale d’instituteurs de Montpellier (1924-1927), il fut instituteur à Prémian (1928-1930), à Paulhan (1930-1943), puis à l’école Condorcet à Montpellier (école d’application annexée à l’École normale) jusqu’à sa retraite en 1958. Il se maria à Magalas (Hérault) en novembre 1928.
Cros, socialiste SFIO, fut secrétaire de la section de Paulhan de 1935 à la guerre et adhérait aux Jeunesses laïques républicaines. Il était aussi trésorier de la coopérative de fabrication et de consommation de pain à Paulhan,
Cros devint membre du conseil syndical de la section de l’Hérault du Syndicat national des instituteurs en janvier 1939, avec 238 voix, élu sur la liste « contre la guerre et pour l’indépendance du syndicalisme ». Mobilisé comme lieutenant dans l’artillerie, prisonnier en juin 1940, il fut libéré en mai 1945 par les troupes anglaises.
Cros fut à nouveau membre du conseil syndical de 1946 à 1952.
Cros fut membre du bureau de la Société coopérative de construction immobilière « Le Languedoc méditerranéen » à Montpellier.
Cros fut enterré civilement. Il était le frère aîné de Maurice Cros*.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article21137, notice CROS Marcel, Armand par Jacques Girault, version mise en ligne le 25 octobre 2008, dernière modification le 31 décembre 2016.

Par Jacques Girault

SOURCES : Presse syndicale. — Renseignements fournis par Maurice Cros. — Le Socialiste des Pyrénées-Orientales, hebdomadaire de la fédération socialiste SFIO des Pyrénées-Orientales, 30 juin 1939.

Version imprimable Signaler un complément