CROISILLE Gaston, Daniel

Par Jacques Girault, Gilles Morin

Né le 27 septembre 1894 à Saint-Hilaire-lès-Andrésis (Loiret), mort le 27 mai 1945 à Orléans (Loiret) ; instituteur ; militant syndicaliste du SNI ; militant socialiste du Loiret.

Fils d’un maçon, Gaston Croisille entra à l’École normale d’instituteurs de Melun (Seine-et-Marne) en 1911. Militaire, il se maria au cours d’une permission avec une institutrice. Ils eurent un fils. Il enseigna dans le Loiret à Gy-les-Nonains, puis à Sandillon et rédigea une série de livres d’arithmétique. Il fut secrétaire général de la section du Loiret du Syndicat national de 1925 à 1932. Le 21 avril 1929, il présenta le rapport sur l’école unique au congrès de l’Union départementale CGT. Au congrès national du SNI de juin 1931, il interpella la trésorière nationale, Olympia Cormier*, elle aussi originaire du Loiret, sur la question des indemnités versées aux responsables nationaux, souhaitant notamment plus de transparence en la matière. Il fut élu conseiller départemental de l’Enseignement primaire le 12 avril 1932, par 255 voix sur 344 votants. Il le demeura jusqu’à la guerre réélu en avril 1938 avec 301 voix sur 427 inscrits et 319 votants. Administrateur de SUDEL, il créa l’auberge de jeunesse d’Orléans.
Croisille, depuis sa jeunesse était socialiste. Il était en 1938 secrétaire de la section socialiste SFIO d’Orléans.
Au moment de l’exode en juin 1940, Croisille se dépensa pour secourir les enfants des réfugiés. Révoqué en octobre 1941, dirigeant de la Résistance (parachutages, ravitaillement et liaison avec les maquis de zone sud de la Loire), il fut arrêté par la Gestapo à la fin de juillet 1944, interné au camp de Compiègne puis déporté à Buchenwald. Rapatrié le 12 mai 1945, il mourut du typhus à l’hôpital d’Orléans.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article21123, notice CROISILLE Gaston, Daniel par Jacques Girault, Gilles Morin, version mise en ligne le 25 octobre 2008, dernière modification le 28 février 2019.

Par Jacques Girault, Gilles Morin

SOURCES : Arch. OURS. — Notice DBMOF. — Notes de François Printanier et de Jean-Pierre Besse.

Version imprimable Signaler un complément