Ville-le-Marclet (Somme), le château, 27 août 1944

Par Daniel Pillon, Catherine Roussel

Après avoir surpris et arrêté deux Résistants, les Allemands, acculés par l’avance rapide des forces alliées, cernèrent la commune de Domart-en-Ponthieu. Ils arrêtèrent d’autres Résistants. Six d’entre eux, après avoir été torturés, furent fusillés, le 27 août 1944, dans le parc du château de Ville-le-Marclet. Le septième fut abattu à Abbeville le premier septembre 1944.

Plaque commémorative
Plaque commémorative
Aux Résistants torturés et fusillés le 27 août 1944 dans le château de Ville-le-Marclet

Dans la nuit du 26 au 27 août 1944, deux résistants habitant Berteaucourt-les-Dames (Somme), pistolet en poche se dirigeaient vers un champ de betteraves pour y cueillir des feuilles afin d’y planter des clous pour les placer ensuite sur les routes en guise de crève-pneus, dans le but de retarder ainsi le repli de la Wehrmacht. Ils furent surpris dans leur tâche par une patrouille allemande, près de Saint-Léger-les-Domart (Somme). Ils furent emmenés à la Kommandantur de Domart-en-Ponthieu (Somme). De jeunes SS les frappèrent à coups de pied et de poing pour leur faire avouer un contact avec des résistants.
Les SS adoptèrent ensuite une autre méthode. Le 27 août, vers treize heures, des troupes allemandes arrivèrent en camion dans le bourg qui fut cerné. L’ordre fut donné à tous les hommes âgés de plus de 16 ans de se rassembler sur la place en menaçant de fusiller ceux qui n’obéiraient pas. L’ennemi entreprit aussitôt des visites domiciliaires, accompagné de chiens. Au total, onze hommes furent arrêtés et enfermés dans la Kommandantur. Ils allaient une nouvelle fois être martyrisés dans la cour : coups de poing, de crosse de fusil et de câble électrique. Ils furent liés les mains dans le dos avec du fil de fer, puis devant la population, jetés dans un camion qui les emmena au château de Ville-le-Marclet.
Six d’entre eux furent fusillés devant une fosse creusée dans le parc. Le charnier ne fut découvert que le 2 septembre 1944. Un septième, emmené à Abbeville, fut abattu par la Feldgendarmerie le premier septembre 1944.

Fusillés à Ville-le-Marclet :
BODELU Marcel*
DEMAREST René*
FERRARI Vincent
GUILLERAND Gaëtan*
MONFLIER Achille*
WIMART Pierre*
Fusillé à Abbeville :
MORIN Gaston*

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article211220, notice Ville-le-Marclet (Somme), le château, 27 août 1944 par Daniel Pillon, Catherine Roussel, version mise en ligne le 11 février 2019, dernière modification le 5 août 2019.

Par Daniel Pillon, Catherine Roussel

Plaque commémorative
Plaque commémorative
Aux Résistants torturés et fusillés le 27 août 1944 dans le château de Ville-le-Marclet

SOURCES : Courrier picard, 27 août 2013 — DVD La Résistance dans la Somme, AERI 80, 2018.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément