CRÉPIN Paulette [née CARPENTIER Paulette, Antoinette, Claire]

Par Louis Métral

Née le 20 février 1926 à Saint-Amand-les-Eaux (Nord) ; institutrice ; militante syndicaliste du SNI, secrétaire générale adjointe de la section du Nord, membre du bureau national (1961-1970) et du secrétariat permanent (1967-1970).

Fille d’un instituteur et directeur d’école fort apprécié, militant laïque de l’UFOLEP, Paulette Crépin débuta sa vie professionnelle en 1944 dans un emploi administratif à la préfecture de Lille, situation d’attente qui lui permit d’acquérir une expérience sociale au contact des populations dans l’après-guerre. Quelques mois plus tard, elle débuta dans l’Éducation nationale comme institutrice suppléante, affectée jusqu’en 1948 dans différentes écoles primaires rurales et de quartiers populaires. De 1948 à 1952, elle fut nommée dans des sections de centres d’apprentissage ruraux dont l’objectif était aussi de conduire le plus grand nombre d’enfants au certificat d’études primaires. De 1952 à 1958, elle enseigna dans diverses classes enfantines et écoles maternelles de toutes les zones rurales ou urbaines, populaires ou de milieux sociaux aisés et intellectuels. Elle obtint le certificat d’aptitude professionnelle en 1954. Ces expériences diversifiées lui permirent d’élaborer une réflexion pédagogique qui la conduisit à un poste de direction d’école maternelle en 1958. Elle y mena une action dépassant le cadre scolaire strict avec le développement de la formation professionnelle pour les jeunes enseignantes et l’implantation dans le groupe scolaire d’un service de psychologie scolaire. Elle passa avec succès en mars 1966 les épreuves du certificat d’aptitude à l’enseignement dans les écoles annexes et d’application.

Paulette Carpentier épousa en juillet 1954 à Lille Michel Crépin, conseiller pédagogique en éducation physique et sportive dans le Nord puis dans le Val-de-Marne.

Adhérente du Syndicat national des institutrices et instituteurs depuis 1944, Paulette Crépin fut élue, de 1961 à 1967, déléguée du personnel à la commission administrative paritaire départementale des instituteurs. De 1964 à 1970, elle fut élue à la commission administrative paritaire nationale.

Son expérience et son engagement en faveur de l’école laïque l’incitèrent à accepter une décharge syndicale à partir de 1964 afin de remplir sa fonction de secrétaire générale adjointe de la section du Nord du SNI de 1964 à 1967. Elle fut membre du bureau national de 1961 à 1970 au titre de la tendance majoritaire UID. De 1967 à 1970, elle fut secrétaire permanente du SNI, chargée des secteurs de l’école maternelle et élémentaire.

Paulette Crépin participa activement au congrès du SNI de Lille en 1964 et présenta le rapport sur l’éducation civique à l’école au congrès de 1965 à Paris. Elle participa à l’élaboration du rapport sur l’analyse de la condition de la femme au travail dans la société contemporaine à Évian en 1968, à l’animation du groupe d’étude sur les problèmes sociaux pour une école au service de l’enfant à la session générale et syndicale d’étude du SNI en 1968 (« vers l’école de demain »), aux travaux de la commission ministérielle de rénovation pédagogique après les négociations de 1968, au colloque national sur la petite enfance organisé en 1970 par le SNI et la Fédération des conseils de parents d’élèves. Ces travaux inspirèrent les instructions officielles de 1969 et 1970 sur l’aménagement de la semaine scolaire, l’animation pédagogique et la formation des instituteurs.

En janvier 1970, pour des raisons personnelles et de santé, Paulette Crépin quitta le secrétariat permanent du SNI. Elle reprit, dans le Val-de-Marne, un poste d’institutrice en classes primaires (1970-1972), de conseillère pédagogique de circonscription (1972-1974) et fut affectée au centre départemental de formation des maîtres (1974-1981).

Sur proposition d’Alain Savary, lui fut décerné le 16 janvier 1985 le grade de chevalier de la Légion d’honneur.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article21083, notice CRÉPIN Paulette [née CARPENTIER Paulette, Antoinette, Claire] par Louis Métral, version mise en ligne le 25 octobre 2008, dernière modification le 2 novembre 2018.

Par Louis Métral

SOURCES : Arch. de la section du Nord du SNI. — L’Ecole libératrice, L’Enseignement public. — Renseignements fournis par l’intéressée.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément