TURPIN Jean, Abel, Hippolyte, Marie

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 10 mars 1904 à Cancale (Ille-et-Vilaine), mort en action le 31 août 1944 à Saint-André-D’Huiriat (Ain) ; gendarme ; résistant des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Jean Turpin était le fils de Hippolyte Marie, commerçant d’armateur et de Jeanne Émilie Marie Pierels, sans profession. Il se maria le 23 janvier 1937à Paris (XXe arr.) avec Isabelle Marie Seiler.
Il exerçait la profession de gendarme avec le grade de maréchal des logis et était domicilié à Saint-Laurent-sur-Saône (Ain).
Il fut tué à l’ennemi le 31 août 1944 à dix heures, à Saint-André-D’huiriat (Ain).
L’acte de décès fut dressé le 2 septembre sur la déclaration du lieutenant Lempereur, commandant de compagnie.
Il obtint la mention « Mort pour la France » le 10 décembre 1957.
Il fut homologué comme soldat des Forces françaises de l’intérieur (FFI).
Son nom figure sur la stèle commémorative, à Saint-Didier-sur-Chalaronne et le monument au mort, à Saint-Laurent-sur-Saône (Ain). Il est inscrit au mémorial de la gendarmerie à Bourg-en-Bresse (Ain).

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article210497, notice TURPIN Jean, Abel, Hippolyte, Marie par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 13 janvier 2019, dernière modification le 10 mai 2019.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Mémorial Genweb.— État civil (actes de naissance et décès).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément