BOUCHERY Maurice [Emile, Maurice, Léon]. Pseudonyme : Maufranc

Par Marie-Cécile Bouju

Né le 22 août 1897 à Lille (Nord), fusillé le 14 juillet 1944 à Ludwisburg (Allemagne), ingénieur, chef d’entreprise, résistant.

Maurice Bouchery a suivi des études secondaires au lycée Faidherbe à Lille. Après le baccalauréat obtenu en 1914, il s’engagea en 1915. Blessé, il fut décoré de la croix de guerre avec palmes à Verdun.
Démobilisé, Bouchery suivit des études d’ingénieur. Il devint ensuite représentant puis dirigea une entreprise d’électricité. Il s’installa alors à La Bassée (Nord).
En 1941, Maurice Bouchery s’engagea dans la Résistance. Il commença par écrit des articles dans la Voix du Nord clandestine, sous le pseudonyme de Maufranc. Il porta également secours aux fugitifs, fit du renseignement et participa en 1943 à des actions de sabotage. A partir de 1943, Bouchery fit partie des principaux responsables de Ceux de la Voix du Nord, comme chef militaire et membre du Comité de libération du Pas-de-Calais. A la suite de l’arrestation de Maurice Carton, le 13 septembre 1943, Bouchery chercha un nouvel imprimeur pour la Voix du Nord. Il réussit à convaincre un imprimeur de La Bassée Louis Bardin ou Berdin de prendre la suite.
Bouchery fut arrêté à son domicile par la Gestapo le 8 janvier 1944, alors qu’il hébergeait sept aviateurs américains. Torturé, interné à la prison de Loos, il fut condamné à mort par le tribunal de l’armée de l’air. Il fut déporté le 4 avril 1944,via Bruxelles, vers les prisons de Coblence, Bruchsal puis Ludwisburg. Il fut fusillé à Ludwigsburg le 14 juillet 1944.
Maurice Bouchery reçut à titre posthume la médaille de la Résistance en 1945 et a été fait chevalier de la Légion d’honneur. Une plaque honore son engagement et son sacrifice sur son domicile à La Bassée.
Maurice Bouchery était marié et père de famille.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article210459, notice BOUCHERY Maurice [Emile, Maurice, Léon]. Pseudonyme : Maufranc par Marie-Cécile Bouju, version mise en ligne le 12 janvier 2019, dernière modification le 12 janvier 2019.

Par Marie-Cécile Bouju

SOURCE : SHD GR 16 P 77072 ; - Fondation pour la mémoire de la déportation, [Livre-Mémorial [en ligne] ; - Odette Lavallez. « Maurice Bouchery, ce résistant qui savait gardé le secret ». La Voix du Nord, 16 juillet 1945.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément