LANDSBERG Nathalie

Par Marianne Enckell

Née à Kichinev (Russie, aujourd’hui Moldavie) en 1847. Étudiante en Suisse, compagne de Paul Brousse.

Comme bien d’autres jeunes femmes juives russes, Nathalie Landsberg vint en Suisse pour pouvoir faire des études de chimie. Elle fut inscrite à l’université de Zurich puis à celle de Berne.
C’est là qu’elle rencontra en 1874 le Français Paul Brousse, qui avait obtenu un poste d’assistant en chimie. Ils fondèrent deux sections de la Fédération jurassienne, l’une de langue française, l’autre de langue allemande ; cette dernière publia pendant plus d’un an l’Arbeiter-Zeitung, financée par Nathalie Landsberg ; les articles rédigés par Brousse étaient traduits.
En 1876-1877, Nathalie Landsberg fit partie du Comité fédéral jurassien.
En 1878, Brousse dut quitter le canton de Berne et se fixa à Zurich, puis à Vevey. Inculpé pour des articles de L’Avant-Garde, il fit deux mois de prison à Neuchâtel, de la mi-avril à la mi-juin 1879. Pendant ce temps, sa compagne vint habiter Neuchâtel, chez les parents de Gustave Jeanneret.
Par la suite elle rejoignit apparemment Brousse à Londres, après un passage par la Belgique.
Contrairement à ce qui a souvent été écrit, Brousse et elle n’étaient apparemment pas mariés.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article210456, notice LANDSBERG Nathalie par Marianne Enckell, version mise en ligne le 14 janvier 2019, dernière modification le 14 janvier 2019.

Par Marianne Enckell

SOURCES : Notice de Paul Brousse dans le Maitron. – Chantier biographique des anarchistes en Suisse.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément