BRODIEZ Axelle

L’histoire de la pauvreté-précarité, de l’humanitaire et du bénévolat sont les principaux sujets de recherche d’Axelle Brodiez-Dolino. Agrégée d’histoire, cette ancienne élève de l’École normale supérieure de Fontenay-Saint-Cloud/Lyon soutient en 2004 un doctorat en histoire contemporaine à l’université Paris 8. Recrutée comme chargée de recherche au Laboratoire de recherches historiques Rhône-Alpes trois ans plus tard, elle y étudie plus particulièrement l’histoire des associations françaises de solidarité, comme Emmaüs ou le Secours populaire. La chercheuse a en outre dirigé un projet pluridisciplinaire sur les vulnérabilités sanitaires et sociales, cofinancé par l’Agence nationale de la recherche et la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques de la Mission recherche. Depuis juillet 2017, elle travaille au sein du Centre Norbert Elias, à Marseille. Ses travaux les plus récents portent sur l’histoire de la protection sociale et des politiques publiques au XXe siècle, en France et à l’échelle du monde occidental ; du sans-abrisme et des recompositions contemporaines de la pauvreté. Notamment auteure de l’ouvrage Combattre la pauvreté. Vulnérabilités sociales et sanitaires de 1880 à nos jours (CNRS Éditions, 2013) qui aborde de nouvelles problématiques sur l’histoire de la pauvreté en France, elle est aussi directrice-adjointe de la revue Le Mouvement social.

Version imprimable