COULOUMA Émile, Marius, Jacques

Par Olivier Dedieu, Jean Sagnes

Né le 10 février 1898 à Roquebrun (Hérault), mort le 2 décembre 1972 à Faugères (Hérault) ; instituteur ; responsable socialiste de l’Hérault.

Fils d’un instituteur, Émile Coulouma fut lui aussi enseignant. Marié à Jeanne Beaulery, institutrice en 1922, il fut nommé instituteur à Claret puis à Lansargues (Hérault). Il fut trésorier du syndicat des membres de l’Enseignement laïque unitaire de l’Hérault en 1924-1925. Il était alors membre du Parti socialiste. Après avoir été mobilisé en 1939 à Rodez au service de la préparation militaire supérieure, il fut déplacé sous le gouvernement de Vichy. À la Libération, il fut un militant syndical et politique actif. Avec Marcel Valière, qu’il avait côtoyé au sein de l’École émancipée, il participa à la reconstruction du SNI. Nommé directeur de l’école Louis Blanc à Montpellier, il fut élu en 1947 secrétaire de la section socialiste de Montpellier, puis vice-président de l’association Juin 44. Non reconduit par la section, il quitta la SFIO pour fonder une éphémère fédération du Parti socialiste unitaire d’Élie Bloncourt*. Durant cette période, il fut un militant laïque actif, au sein de la Ligue des droits de l’Homme et de la fédération des œuvres laïques. Membre du conseil fédéral de cette dernière organisation, il en prit la présidence en 1954. Un an plus tard, il en démissionna quand Joseph Émile* fut élu secrétaire général de l’organisation. De même, il fut vice-président de la section locale de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1950 et 1951. En 1959, il créa la fédération de l’Hérault du Parti socialiste autonome (PSA), puis du Parti socialiste unifié (PSU) et en fut le premier secrétaire.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article20871, notice COULOUMA Émile, Marius, Jacques par Olivier Dedieu, Jean Sagnes, version mise en ligne le 25 octobre 2008, dernière modification le 16 septembre 2018.

Par Olivier Dedieu, Jean Sagnes

SOURCES : Areh. Nat., 581AP/131/447. — Arch. Dép. Hérault, 195 M 18, 78 W 1, 541 W 56, 406 W 124, 311 W 13. — Arch. de la FOL de l’Hérault. — Arch. de la LDH de Montpellier. — Arch. de l’OURS, A. Seurat. — L’Avant-Garde syndicaliste, 1924-1925. — Tribune socialiste, 14 mai 1960. — Populaire du Languedoc. — Combat socialiste. — Note de Jacques Girault.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément