ACART Alexandre, Louis

Peintre en abat-jour, né à Paris en 1800, Alexandre Acart commanda en juin 1848 une barricade rue Beaubourg (VIIe arr., maintenant IIIe), où il demeurait depuis cinq ans. En possession d’un plan de barricades, cet ouvrier des Ateliers nationaux fut arrêté sur dénonciation de ses colocataires. Libéré en octobre 1848, il devint membre du Club de la République Nouvelle. En 1851, il était trésorier général de la Société des Ménages. Suspect d’avoir fabriqué des cartouches, en décembre, au dépôt de la Société, 24, rue Au Maire (VIe arr., maintenant IIIe), il fut arrêté en février 1852. Des lettres de l’Union Sociale, de H. Hugo*, le compromettaient. Condamné à « Algérie plus », il fut interné au Havre. Voir Claude Barbaste*, Chilman*, Alphonse Sermet*

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article2087, notice ACART Alexandre, Louis, version mise en ligne le 21 janvier 2009, dernière modification le 21 janvier 2009.

SOURCE : Arch. Min. Guerre, A 1948 et B 1928.

Version imprimable Signaler un complément