Moissonnier Maurice

Né le 26 juin 1927 à Roanne (42), mort le 23 juin 2009 à Lyon (69).

Professeur agrégé d’histoire-retraité.

Contact : henriette . moissonnier AT orange . fr

Thème de recherche
- Histoire du mouvement ouvrier lyonnais et région Rhône-Alpes.

Parcours de recherche
Après un mémoire de fin d’études sur La Commune à Lyon, Maurice Moissonnier se consacre à l’histoire du mouvement ouvrier lyonnais. Il fera paraître successivement : Les Canuts : " Vivre en travaillant ou
mourir en combattant"
(trois éditions successives aux Éditions
Sociales/Messidor) ; Joseph Benoit : confessions d’un
prolétaire
.
Il collabore à l’Histoire Sociale du Socialisme (Éditions des lilas) et au Dictionnaire biographique du Mouvement ouvrier (Éditions ouvrières).
Il participe au Comité de rédaction des Cahiers d’histoire de l’Institut de
recherches marxistes
, il est membre de l’Institut d’histoire sociale de la
CGT et vice-président des "Amis de la Commune".
Il a été aussi pendant plusieurs années membre du Comité de Rédaction de La Nouvelle Critique (revue critique du marxisme).

Bibliographie


Il participe à La France ouvrière sous la direction de Claude
Willard (Éditions sociales) Tomes 1 et 2, 1993.
Son dernier ouvrage (inachevé) Le mouvement ouvrier dans la tourmente (1934-1945) comprend deux tomes parus aux Éditions Aleas (Lyon) : Tome I - le Front populaire ; Tome II - Déclin et mort du Front populaire. Les deux tomes suivants : Guerre et occupation ; Résistance et Libération sont stoppés pour cause de maladie.

Maurice Moissonnier a fait de très nombreuses conférences, colloques et articles, a participé à des émissions de radios locales et nationales et réalisé de nombreux enregistrements de militants et de résistants.