ARNOLD André

Par Louis Botella

Cheminot ; syndicaliste CGT des Vosges puis de la Marne.

Chauffeur de route au dépôt d’Epinal, André Arnold figura, en novembre 1930, sur la liste des candidats présentés parla CGT lors de l’élection des membres du Conseil supérieur des chemins de fer. Il fut à nouveau candidat en février 1934 et il était alors élève mécanicien au dépôt de Châlons-sur-Marne [Châlons-en-Champagne].

Alors mécanicien de route, toujours au même dépôt, il était, en novembre 1938, délégué du personnel suppléant auprès du chef du service de la Traction de la région Est de la SNCF.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article207243, notice ARNOLD André par Louis Botella, version mise en ligne le 9 octobre 2018, dernière modification le 9 octobre 2018.

Par Louis Botella

SOURCES : La Tribune des cheminots, organe de la Fédération nationale [CGT] des travailleurs des chemins de fer, 15 novembre 1930, 1er janvier 1934. —Le Cheminot de l’Est, organe de l’Union des syndicats confédérés de l’Est, puis de l’Union des syndicats CGT de l’Est, janvier 1934, novembre 1938. (Institut d’histoire sociale de la Fédération CGT des cheminots).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément