PICARD Maurice, Valère

Par Eric Panthou

Né le 15 décembre 1911 à Jougne (Doubs), tué lors de la bataille du Jarama (Espagne) le 10 février 1937 ; membre des Brigades Internationales.

Fils de Charles et Joséphine, née Ledieu, tous les deux ouvriers aux limes, dans l’horlogerie, Maurice Picard se maria et eut une fille.
Il vécut d’abord à Cramans (Jura) où il fut cuisinier et garçon de café. Puis il s’engagea en mai 1931 pour un contrat de 18 mois en 1931 pour la base aérienne de Dijon comme personnel non navigant. Il fut envoyé au Maroc d’octobre à septembre 1932, date à laquelle il fut rapatrié. Peu après son retour à la vie civile, il est condamné à 3 mois de prison pour vol et complicité, par le tribunal de Besançon en mars 1933.
En 1934 il habitait Cuisery (Saône-et-Loire) puis en 1936 il partit pour Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme), habitant allée des Platanes. Il était vraisemblablement membre ou sympathisant du PCF. C’est là qu’il fut volontaire de l’Espagne Républicaine. Il partit pour l’Espagne le 24 décembre 1936 et fut tué dans les premiers jours de la bataille du Jarama, le 10 février 1937. Républicains et nationalistes subirent ici de lourdes pertes mais à l’issue de cette bataille, la route de Madrid à Valence resta définitivement hors de portée des nationalistes.

En 1947, la mère de Maurice Picard, qui habitait Monthe (Doubs) fit des démarches auprès du siège national de l’ARAC afin de régulariser l’état-civil de son fils. Henri Verde, alors secrétaire du Syndicat des Produits Chimiques de Clermont-Ferrand mais aussi responsable de l’Amicale des Volontaires de l’Espagne Républicaine, confirma son engagement et les circonstances de son décès.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article206171, notice PICARD Maurice, Valère par Eric Panthou, version mise en ligne le 2 septembre 2018, dernière modification le 24 avril 2019.

Par Eric Panthou

Sources : Arch. dép. du Jura : fiche de matricule de PICARD Maurice .— Correspondance concernant Maurice Picard, archives privées Henri Verde, Section CGT Michelin, Clermont-Ferrand .— état-civil Jougne et fiche matricule, communiqués par Isabelle Christophe-Ouannadi (CGHAV).

Version imprimable Signaler un complément