ADAM Edmond [ADAM Antoine, Edmond]

Fils de cultivateurs, Edmond Adam fit ses études au collège de Rouen (Seine-Inférieure) avant d’aller suivre les cours de la Faculté de droit de Paris. Il devint ensuite employé à Paris, puis abandonna la capitale pour tenter sa chance en province comme journaliste à Angers (Maine-et-Loire) où il débuta en 1840 au Précurseur d’Angers, dont il devint bientôt rédacteur en chef. Il se fit aussitôt l’interprète des opinions démocratiques dont il n’avait cessé d’être le défenseur dans les milieux qu’il avait fréquentés antérieurement. Il revint à Paris en 1846 comme rédacteur au National et fut dans une large mesure l’homme de confiance d’Armand Marrast*. La révolution de 1848 fit de lui un adjoint au maire de Paris (10 mars), un secrétaire général de la préfecture de la Seine, puis un conseiller d’État (13 avril 1849). Après le coup d’État du 2 décembre 1851, il rentra dans la vie privée, s’occupant uniquement de son travail comme secrétaire général du Comptoir d’Escompte, où il contribua utilement à orienter les capitaux vers la construction de logements dans un Paris en pleine expansion. La révolution de 1870 le vit revenir à la vie politique comme préfet de police le 11 octobre, puis comme député à l’Assemblée nationale le 8 février 1871. Il fit partie de la Ligue d’Union républicaine des Droits de Paris, fondée le 5 avril 1871 pour rechercher une médiation entre Paris et Versailles et qui, non hostile à la Commune sans l’approuver, secourut les vaincus et fit campagne pour l’Amnistie. Il fut élu en 1875 sénateur inamovible et continua à voter avec les défenseurs des idées républicaines comme il l’avait toujours fait.

Edmond Adam avait épousé une femme de lettres connue, Juliette Lambert, dont le salon eut une grande importance pour le mouvement littéraire.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article2048, notice ADAM Edmond [ADAM Antoine, Edmond], version mise en ligne le 23 janvier 2009, dernière modification le 23 janvier 2009.

SOURCES : Robert, Bourloton et Cougny, Dictionnaire des Parlementaires français. — Les Révolutions du XIXe siècle. 1852-1872 (catalogue), EDHIS, s. d.