BOURRINET Maria

Par Dominique Tantin

Née le 20 novembre 1921 à Mainzac (Charente), blessée le 25 juillet 1944 à Mainzac, décédée des suites de ses blessures le 12 janvier 1945 à Mainzac ; cultivatrice ; victime civile.

Maria Bourrinet était la fille de Julien Bourrinet et son épouse Juliette née Laroussarie, cultivateurs, domiciliés avec leur fille au lieu-dit La Voûte, commune de Mainzac.
Maria Bourrinet fut l’une des quatre victimes civiles du massacre perpétré par une colonne de répression allemande dans ce village de Charente, en représailles à l’embuscade tendue par un détachement de maquisards.
Les Allemands incendièrent plusieurs maisons parmi lesquelles celle de la famille Bourrinet. Maria et sa mère Juliette furent blessées. La mère survécut, mais sa fille mourut des suites de ses blessures six mois plus tard.
Maria Bourrinet obtint la mention Mort pour la France (24 mai 1947). Son nom est inscrit sur la plaque commémorative apposée sur le monument aux Morts de Mainzac.


Voir Mainzac (25 juillet 1944)

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article204039, notice BOURRINET Maria par Dominique Tantin, version mise en ligne le 1er juin 2018, dernière modification le 5 juin 2018.

Par Dominique Tantin

SOURCES : Extrait de l’ouvrage Histoire simple et vraie de la 2ème Compagnie Brigade Rac (Javerlhac - Marthon) : Témoignages recueillis par Marcel Belly, ancien réfractaire, chef de groupe F.M. - 2ème Cie - brigade Rac, in La tragédie du 25 juillet 1944 à Mainzac en Charente, Résistance française.blogspot. — La tragédie de Mainzac, in Site de la commune de Mainzac. — Mémorialgenweb. — acte de décès communiqué par la marie de Mainzac.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément