MARGERIT Raymond [Pseudonyme dans la Résistance : Spada]

Par Eric Panthou

Né le 14 janvier 1917 à Fraisses (Loire), tué au combat le 16 août 1944 à Saint-Bonnet-près-Riom (Puy-de-Dôme) ; membre des Brigades Internationales, Résistant membre du Corps franc des Truands.

Raymond Margerit fut membre des Brigades Internationales lors de la Guerre d’Espagne.
Réfractaire au STO, il se cache au château du Sailhant à Andelat (Cantal), près de Saint-Flour. C’est là qu’il est recruté par le commandant Mazuel, dit Judex, chef du Corps franc des Truands, groupe agissant et recrutant en Haute-Loire, Cantal et Puy-de-Dôme, constitué courant 1942 et bientôt rattaché à l’Armée Secrète.
Margerit et les Truands ont participé aux combat du Mont-Mouchet et de la Truyère en juin 1944 où ils ont perdu 22 hommes.
Le 1er août 1944, le corps franc est organisé en 4 sections, Raymond Margerit, dit Spada, prend la tête de la troisième section qui prend ses quartiers au village de Machal, commune de Dallet (Puy-de-Dôme).
Le 16 août 1944, la section commandée par François Gendron, "Benoît" dans la Résistance, et Spada, décide d’attaquer un convoi allemand à côté de Riom sur la Nationale 9, au lieu-dit le Creux-du-Rocher. Ils pensaient s’attaquer à une escouade de l’armée allemande mais en fait, il s’agissait d’un important convoi avec une vingtaine de camions et des troupes. Ils ouvrent néanmoins le feu. Ce groupe de maquisards était composé de 14 membres ; 10 ont perdu la vie, trois réussirent à prendre la fuite et un fut prisonnier. Dans cette attaque, un agriculteur local laissa aussi sa vie.
Raymond Margerit, lieutenant dans le groupe des Truands, fut tué à cette occasion. Son nom figure sur la stèle construite à Saint-Bonnet-près-Riom. Il a la mention "Mort pour la France".

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article202496, notice MARGERIT Raymond [Pseudonyme dans la Résistance : Spada] par Eric Panthou, version mise en ligne le 29 avril 2018, dernière modification le 17 mai 2019.

Par Eric Panthou

Sources : AVCC dossier de Raymond Margerit : AC 21 P 87227 (non consulté) .— Patrice Provenchère, Le Corps franc des Truands. La Résistance en Auvergne (Cantal, Haute-Loire, Puy-de-Dôme), Polignac, éditions du Roure, 2010 _ "En souvenir des maquisards des Truands", La Montagne, 3 septembre 2015. Photo de son corps dans les archives privées d’Alphonse Rozier.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément