SAUVY, Jean, dit Savoy, A. Thomas [Dictionnaire des anarchistes]

Par Rolf Dupuy, Marianne Enckell

Né le 29 avril 1916 à Spéracèdes (Alpes Maritimes), mort le 16 mars 2014. Ingénieur des Ponts et chaussées. Militant de la Fédération anarchiste.

Au printemps 1947, Jean Sauvy, fils d’un médecin de campagne et lointain parent de l’économiste et sociologue Alfred Sauvy, était rentré en France après 6 mois passés en Afrique avec ses camarades de l’Ecole des Ponts et Chaussées, Jean Rouch et Pierre Ponty. C’est à cette époque que par hasard, il passa par le Quai de Valmy où se trouvait le siège de la Fédération anarchiste où il fut reçu notamment par Maurice Joyeux qui l’orienta vers le groupe du quartier latin.

Il adhéra alors au groupe Sacco et Vanzetti de la Fédération anarchiste dont faisaient également partie Jean Max Claris, Giliane Berneri, Serge Ninn, André Prudhommeaux, Léo Emery et Gilbert Devillard. Sous les pseudonymes de Savoy et de A. Thomas, il collabora au Libertaire et fut l’un des orateurs des tournées de propagande de la Fédération Anarchiste. Il assurait également les ventes à la criée du Libertaire, notamment au marché de Buci (6ème arr.) Responsable du Bulletin de la CRIA (1948), il fut brièvement en 1949 le secrétaire de la Commission de Relations Internationales Anarchistes (CRIA). Il collabora aux deux premiers numéros de la revue Études anarchistes (7 numéros de 1948 à 1952) Il fut ensuite membre du groupe Kronstadt avant de s’éloigner du mouvement anarchiste.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article202279, notice SAUVY, Jean, dit Savoy, A. Thomas [Dictionnaire des anarchistes] par Rolf Dupuy, Marianne Enckell, version mise en ligne le 25 avril 2018, dernière modification le 25 avril 2018.

Par Rolf Dupuy, Marianne Enckell

SOURCES : Périodiques cités. – Jean Sauvy, Mon parcours dans le siècle, L’Harmattan, 2003.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément