CRUDELI Joseph

Par Hélène Chaubin

Né à Calvi (Haute-Corse) en 1877, mort à Bastia (Haute-Corse) le 7 mars 1943 ; médecin-colonel ; résistant membre du groupe Combat de Calvi ; mort des suites de tortures infligées par les carabiniers italiens.

La citadelle de Calvi.

Médecin-colonel, en retraite, Joseph Crudeli résidait à Calvi quand survint l’occupation italienne de la Corse en novembre 1942. Avec son ami Jean-Baptiste Saliceti, ingénieur des Travaux publics, il intégra le groupe Combat et participa à un travail de renseignement : repérage des cantonnements italiens, des effectifs, des stocks d’armes et de munitions de l’occupant. 500 militaires Italiens se trouvaient au fort de Calvi. Pour la mission Pearl Harbour, ce groupe fit aussi du repérage de terrains propices aux futurs parachutages. Sur dénonciation, les carabiniers arrêtèrent une dizaine de membres du groupe le 24 janvier 1943. Parmi eux un ami proche de Joseph Crudeli Paul-Marie Mattei. Conduits à Bastia et emprisonnés à la caserne Marbeuf, ils furent torturés. Joseph Crudeli mourut dans sa cellule des suites de ses blessures deux mois après, le 7 mars 1943.

Joseph Crudeli a été inhumé au cimetière de Calvi. Son nom figure sur le monument aux morts de Bastia.

Joseph Crudeli a été reconnu mort pour la France.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article201613, notice CRUDELI Joseph par Hélène Chaubin, version mise en ligne le 10 avril 2018, dernière modification le 27 août 2018.

Par Hélène Chaubin

La citadelle de Calvi.

SOURCES : Notes Jean-Pierre Besse et Hélène Chaubin — Sites internet : Orsu Ghjuvanni Caporossi, Les morts de 39-45, Cronica di a Corsica, et site de l ’ANACR2A, biographies — Memorial GenWeb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément