SORET Edmond, Humbert

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 1er août 1910 à Fleurie (Rhône), exécuté sommairement le 12 août 1944 à Bourg (Bourg-en-Bresse, Ain) ; gardien de la Paix ; résistant des FFI aux maquis de l’Ain.

Edmond Soret était le fils de François Émilien, âgé de 44 ans et d’Annette Malfray, âgée de 36 ans, domiciliés à Lyon. Il était marié avec Antoinette Tolfa et exerçait la profession de gardien de la Paix, à Bourg où il était domicilié.
Il entra dans la Résistance aux Forces françaises de l’Intérieur (FFI) à la compagnie Chapellu, maquis de l’Ain.
Il fut assassiné par la milice le 12 août 1944 à 13 heures trente, boulevard de Brou, à Bourg (Bourg-en-Bresse, Ain).
Il est inhumé dans le carré militaire, au cimetière de Bourg-en-Bresse (Ain).
Il obtint la mention « Mort pour la France » le 26 décembre 1945.
Son nom figure sur le monument aux morts et sur la plaque commémorative apposée sur le mur de l’école Charles Robin, avenue Amédée Mercier à Bourg-en-Bresse (Ain).

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article201102, notice SORET Edmond, Humbert par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 26 mars 2018, dernière modification le 30 mai 2018.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Mémorial Genweb.— État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément