CAMPION François

Par Louis Botella

Ouvrier charpentier ; militant socialiste SFIO puis exclu ; maire de Concarneau ; militant de la Libre pensée du Finistère.

Lors des élections municipales complémentaires en février 1911 à Concarneau, François Campion, ouvrier charpentier et secrétaire de la section locale du Parti socialiste SFIO depuis juillet 1910 au moins, fut élu adjoint au maire. Il était le candidat de son parti lors des élections sénatoriales de janvier 1912 dans le Finistère.

En mai de la même année, il devint maire de Concarneau. Il représenta son parti lors du scrutin du 6 août 1913 dans le canton de Concarneau. Il obtint alors 577 voix sur 1.575 votants. Ses relations avec les autres militants socialistes, qui lui reprochèrent son "autoritarisme" se tendirent à partir du début de l’année 1916 . Il fut exclu de sa section en mars de la même année.

En août 1918, il fut suspendu de ses fonctions de maire par le préfet du Finistère puis révoqué, peu de temps après par le ministre de l’Intérieur.

Il avait été également président de la section de Concarneau de la Ligue des droits de l’homme.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article199913, notice CAMPION François par Louis Botella, version mise en ligne le 7 février 2018, dernière modification le 7 février 2018.

Par Louis Botella

SOURCES : Le Cri du Peuple, organe hebdomadaire de la Fédération socialiste SFIO du Finistère, 23 juillet, 10 septembre 1910, 4, 11 février et 25 février, 13 mai, 17 juin, 25 décembre, 31 décembre 1911, 12 et 26 juillet, 6 août 1913, 28 octobre 1916, 16 mars, 17 août, 7 septembre 1918 (Arch. Dép. Finistère).

Version imprimable Signaler un complément