ANDRÉ Louis

Par René Crozet

Né 16 avril 1924 à Lyon (Rhône), mort le 5 janvier 1999 à Lyon ; instituteur dans le Rhône ; responsable de la MGEN.

Fils d’une couturière de confection, Louis André, ancien élève de l’École normale d’Instituteurs de Lyon, fit sa carrière professionnelle dans le Rhône.

Marié à une employée de bureau, père de deux enfants, militant mutualiste, il devint directeur de la Section de la Mutuelle générale de l’Éducation nationale du Rhône de 1967 à 1976 puis conseiller technique de 1975 à 1979. Administrateur national de la MGEN de 1969 à 1989, il fut membre des commissions de surveillance des travaux, des sections départementales et de l’informatique.

Louis André devint président de l’Union Générale de la Mutualité du Rhône, de 1976 à 1990 puis président d’honneur. Il fut en outre élu vice-président de la section du Rhône de la Fédération nationale des Mutuelles de Fonctionnaires et Agents de l’État. Il siégea au Conseil d’administration de la Fédération nationale de la Mutualité française de 1977 à 1996. Il en devint ensuite administrateur honoraire et, à ce titre, fut membre de l’Union nationale des établissements mutualistes hospitaliers et vice-président de l’Union des caisses autonomes du secteur prévoyance. Il était membre de la commission régionale de l’hospitalisation et administrateur de la caisse primaire de Sécurité sociale et de la caisse d’allocations familiales de Lyon de 1978 à 1994.

André enfin était le directeur général de la société d’habitations à loyer modéré « La Maison de Caluire » et membre de l’association pour la visite aux personnes malades « Le Tiercelet ».

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article198843, notice ANDRÉ Louis par René Crozet, version mise en ligne le 6 janvier 2018, dernière modification le 6 janvier 2018.

Par René Crozet

SOURCES : Documentation MGEN. – Note de Charlotte Siney-Lange.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément