CHEVILLOT Jean-François, René, Pierre

Par Louis Botella

Né le 28 août 1937 à Dijon (Côte-d’Or) ; homme d’équipe puis chef de secteur administratif ; secrétaire du syndicat FO des cheminots de Perrigny-Gevrey (Côte-d’Or), secrétaire général de l’Union régionale de Dijon (1972-1992), membre du conseil national (1972-1992) et membre du bureau fédéral (1972-1983) de la Fédération FO des Cheminots.

Fils d’un électricien automobile à l’Établissement de réparations militaires (ERM) de l’arsenal de Dijon, qui l’un des fondateurs, fin 1947-début 1948, de Force ouvrière dans son service, et d’une mère au foyer (deux enfants), Jean-François Chevillot, après l’obtention de son certificat d’études primaires, suivit pendant trois ans un apprentissage d’ajusteur. Il entra à la SNCF le 13 décembre 1956 comme homme d’équipe auxiliaire au triage de Perrigny-Gevrey. Appelé pour effectuer un service militaire de vingt-huit mois en Algérie, il fut libéré de ses obligations militaires en décembre 1959 et réintégra la SNCF. Il fut successivement facteur aux écritures, commis secrétariat, commis principal puis sous-chef de bureau de gare. Il partit en retraite à la fin de l’année 1992 au grade de chef de secteur administratif.
Il adhéra à Force ouvrière en 1967 et il devint la même année secrétaire du syndicat des cheminots de Perrigny-Gevrey. Il conserva ce mandat jusqu’en 1988.
Lors du congrès de l’Union Sud-Est, tenu en novembre 1969 à Macon (Saône-et-Loire), il fut élu membre suppléant du conseil national de la Fédération, au titre de l’Union. À la suite de la réforme des structures territoriales de la SNCF, Force ouvrière supprima les unions (de réseau) et les secteurs et les remplaça par des unions régionales. Il fut élu en 1972 secrétaire général de l’Union régionale de Dijon, prenant ainsi la suite de Georges Baudin, le dernier secrétaire général du secteur de Dijon et qui devint son beau-père.
Jean-François Chevillot assuma cette fonction jusqu’à son départ à la retraite. Il fut alors remplacé par Christian Jacrot. Il siégea également au conseil national de 1972 à 1992 et au bureau fédéral de 1972 à 1983. Depuis 1997 il est membre du bureau national de la section fédérale des retraités Force ouvrière.
Il représenta également Force ouvrière à l’ASSEDIC de Dijon et fut élu en 1987 conseiller prud’hommes au sein de la section commerce du Conseil de prud’hommes de Dijon. Il n’effectua qu’un mandat de cinq ans.
Marié avec Nicole, fille de Georges Baudin, ancien responsable national de la Fédération FO des Cheminots, il a une fille, Marie-Laure, qui, en 2003, était étudiante à l’école d’infirmières.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article19854, notice CHEVILLOT Jean-François, René, Pierre par Louis Botella, version mise en ligne le 25 octobre 2008, dernière modification le 25 octobre 2008.

Par Louis Botella

SOURCES : Arch. Fédération FO des Cheminots. — Le Rail syndicaliste, décembre 1969. — Le Bien public, édition de Dijon, janvier 1993. — Notes de Noël Mazet. — Informations transmises en avril 2003 par Jean-François Chevillot.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément