WINKLER Ernst

Par Bruno Sokoll

Né le 23 avril 1899 à Hobersdorf (Basse-Autriche) ; dirigeant social-démocrate ; spécialiste des questions agricoles.

Ernst Winkler naquit dans une famille de petits paysans ; il avait dix frères et sœurs. Au sortir de l’école primaire, il devint garde forestier stagiaire.
En 1917, il fut mobilisé et fit la guerre comme sous-officier d’artillerie. Après la guerre, E. Winkler adhéra au Parti social-démocrate. Il fréquenta une école de commerce et suivit des cours d’économie politique à l’Université populaire de Vienne.
En 1926, il fit partie de la première promotion de l’Université ouvrière, école du Parti nouvellement créée où il fut l’élève d’Otto Bauer et de Karl Renner. Le Comité directeur du Parti social-démocrate autrichien le nomma ensuite rédacteur du Volksbote (Le Messager du peuple) et secrétaire de la circonscription d’« Unter dem Manhartsberg ».
Après les journées de février 1934, Ernst Winkler se réfugia à Znaim en Tchécoslovaquie et revint fréquemment à Vienne pour diffuser l’Arbeiter-Zeitung (le Journal des Travailleurs), alors clandestin. Sous l’occupation hitlérienne, en 1938, il émigra en Suède et Norvège puis, en 1941, en Californie. En 1950, revenu en Autriche, il exerça les fonctions de secrétaire de la Chambre des ouvriers et employés, et de rédacteur de la revue des sciences sociales Arbeit und Wirtschaft (Travail et Économie). Président de l’organisation socialiste du district de Mistelbach, il fut élu en 1956, député au Conseil national.
En 1960, lors du congrès du Parti socialiste autrichien, E. Winkler devint secrétaire de la fédération de Basse-Autriche et membre du Comité directeur du parti. Économiste et spécialiste des questions agricoles, il fut un des artisans de ce que Bruno Kreisky a appelé : « la trouée socialiste dans les villages ».

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article197774, notice WINKLER Ernst par Bruno Sokoll, version mise en ligne le 23 avril 2019, dernière modification le 16 avril 2019.

Par Bruno Sokoll

ŒUVRE : Der 1. Mai. Seine Geschichte und Bedeutung (Le 1er mai. Histoire et signification), Vienne, 1961, 52 p. — Die œsterreichische Sozialdemokratie im Spiegel ihrer Programme (La social-démocratie autrichienne à travers ses programmes), Vienne, 1964, 96 p. — Das Staatsbürgerbuch (Le Livre du citoyen), en collaboration avec Dr. Joseph T. Simon, Vienne, 1966, 376 p., deuxième édition, 1968. — Auf den Zinnen der Partei (Aux créneaux du Parti), Wiener Neustadt, 1967, 360 p. — « Der Agrarsozialismus in Œsterreich » (Socialisme agraire en Autriche), Wiener Neustadt, 1969, 80 p. — Ferdinand Lassalle. Ein Lebensbild des grossen Denkers and Kämpfers (Ferdinand Lassalle. Biographie du grand penseur et combattant), Vienne, 1964, 36 p. — Der Grosse Jännerstreik 1918, (La grande grève de janvier 1918,) Wiener- Neustadt ; 1968.

SOURCES : Notice autobiographique.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément