THALLER Leopold

Né et mort à Vienne : 8 septembre 1888 - 16 février 1971. Dirigeant du mouvement de la jeunesse ouvrière ; sénateur socialiste de Vienne (1949-1958).

Né dans une famille ouvrière, Leopold Thaller apprit le métier de typographe. A l’âge de quinze ans, il adhéra à 1’Association des jeunes ouvriers et à l’association d’éducation ouvrière de la Landstrasse dont il devint bientôt le président. Après avoir été élu au comité directeur de l’Association des jeunes ouvriers, il entra en 1913 à son secrétariat. Peu de temps après, il devint également rédacteur de la revue Der jugendliche Arbeiter (Le jeune travailleur). En 1916, il fut incorporé et reprit après la guerre son activité au secrétariat de l’organisation de la jeunesse, devint en 1919 président de l’association ainsi que président de la « Communauté internationale des organisations de la jeunesse socialiste » (affiliée à l’internationale 2 1 /2). En mai 1923, il fut élu second président du Bureau de l’internationale de la jeunesse socialiste, constituée alors au congrès de Hambourg. En 1931, il passa de l’organisation de la jeunesse au secrétariat du Parti social-démocrate et exerça, à partir de 1932, les fonctions de secrétaire du parti. En 1919, il avait été élu au Landtag et au Conseil municipal de Vienne où il siégea jusqu’en 1934. En février 1934, il fut arrêté et interné au camp de Wœllersdorf. Après sa libération en août 1934, il prit une part active à la lutte clandestine et devint trésorier du Comité central des socialistes révolutionnaires. Après l’Anschluss, il fut affecté d’abord à la D.C.A., puis au service sanitaire. Arrêté en août 1944, il fut envoyé au camp de concentration de Dachau. Après sa remise en liberté en décembre 1944, il fut incorporé à nouveau dans l’armée, mais il parvint à déserter et à se cacher jusqu’à la fin de la guerre.
En novembre 1945, il fut réélu au Landtag et au Conseil municipal de Vienne. Second président du Landtag, il fit aussi partie de la commission financière. En mars 1949, il fut élu sénateur à l’habitation et, en juin 1951, sénateur à la construction, fonction qu’il occupa jusqu’en septembre 1958. A partir de sa fondation en 1959, il fut trésorier de l’Association pour l’histoire du mouvement ouvrier.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article197742, notice THALLER Leopold, version mise en ligne le 23 avril 2019, dernière modification le 15 avril 2019.

ŒUVRE : Die internationale sozialistische Jugendbewegung (Le mouvement international de la jeunesse socialiste), Vienne, 1921, 23 p.

SOURCES : Archiv, XI, 1971, no. 1.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément