REHOR Grete [née DAURER]

Née le 30 juin 1910 ; militante syndicaliste chrétienne ; ministre des Affaires sociales de 1966 à 1970,

Le père de Grete était employé dans le secteur privé et sa mère, infirmière diplômée. Après huit ans de scolarité obligatoire, elle suivit durant une année les cours de l’École normale, mais dut interrompre ses études faute d’argent. Elle finit par suivre les cours du soir d’une école de commerce tout en travaillant dans une usine textile. En 1927, elle entra à l’Union centrale des ouvriers chrétiens du textile comme secrétaire. Elle y travailla jusqu’en 1938. En 1935, elle avait épousé le syndicaliste chrétien Karl Rehor, « conseiller » de la ville de Vienne, qui fut détenu au secret par la Gestapo de 1938 à 1939. Il fut alors incorporé dans l’armée allemande et porté disparu après la bataille de Stalingrad, en février 1943.
En 1945, Grete Rehor, représentante du syndicat chrétien, présidente adjointe du syndicat des travailleurs du textile, de l’habillement et du cuir, travailla à la constitution de la Fédération des syndicats autrichiens. En outre, elle exerça une fonction dirigeante dans le groupe chrétien de la Fédération et fut membre du bureau de l’Association autrichienne des ouvriers et employés, organisation d’obédience populiste.
Elle fut élue au « Nationalrat » (Conseil national) en 1949 et toujours réélue depuis. En 1966, elle fut nommée ministre des Affaires sociales.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article197642, notice REHOR Grete [née DAURER], version mise en ligne le 23 avril 2019, dernière modification le 27 mars 2019.
rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément