PREUSSLER Robert

Né le 26 août 1866 à Antoniwald près de Gablonz dans la chaîne montagneuse de l’Iser ; mort à Salzbourg te 16 février 1942 ; leader syndicaliste et socialiste.

Fils d’un marchand de verrerie, Robert Preussler apprit le métier de souffleur de verre et, à dix-huit ans, ayant déjà pris contact avec le mouvement ouvrier, enseigna à l’Association d’éducation ouvrière de l’Isergebirge. En 1886, il fut arrêté avec trente de ses camarades et conduit enchaîné à Prague. Devant le tribunal, il se défendit courageusement ; il fut condamné à un an de prison. Expulsé de Prague, il revint dans I’Isergebirge. A cette époque, les souffleurs de verre menaient de rudes combats pour l’amélioration de leurs conditions de travail. Preussler fut un des fondateurs de « l’Union des souffleurs de verre ». A partir de 1890, il devint rédacteur du journal syndical, Der Glasarbeiter (L’Ouvrier verrier) et, de 1898 à 1905, édita à Gablonz le journal humoristique Rübezahl. Victor Adler ne tarda pas à appeler ce jeune militant à Vienne. Là, il collabora à l’Arbeiter-Zeitung (Journal des Travailleurs), fut rédacteur de bulletins syndicaux et à la Commission syndicale pour toute l’Autriche.
A l’automne 1903, il se rendit à Salzbourg où il devint secrétaire de la Fédération du Parti social-démocrate et rédacteur de la Salzburger Wacht (La Sentinelle salzbourgeoise) qu’il transforma, avec Josef Witternigg, en quotidien. Journaliste habile et orateur apprécié, il était en outre un bon organisateur. Dans la période 1905-1907, on le vit à la tête des puissantes manifestations pour le droit de vote. En 1909, Preussler et Josef Proksch furent les premiers sociaux-démocrates élus au « Landtag » (Assemblée régionale) de Salzbourg. Preussler prit avec succès la défense des travailleurs. En 1914, il fut également élu au conseil municipal de Salzbourg.
Après les premières élections démocratiques au « Landtag », en 1919, il fit partie du gouvernement du « Land » de Salzbourg puis en devint le président-adjoint ; il le demeura jusqu’en 1934. En 1919-1920, Preussler siégea au « Nationalrat » (Conseil national) et, de 1920 à 1931, au « Bundesrat » (Conseil fédéral).
Robert Preussler fut un des fondateurs du festival de Salzbourg.
Emprisonné après le 12 février 1934, il reprit contact avec ses camarades après sa libération. Sous le régime national-socialiste, il fut persécuté et on lui refusa le paiement de sa retraite.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article197634, notice PREUSSLER Robert, version mise en ligne le 23 avril 2019, dernière modification le 26 mars 2019.

ŒUVRE : Geschichten and Schnurren (Histoires et drôleries), Friedland, 1902.

SOURCES : Joseph Kaut, Der steinige Weg (La Voie rocailleuse). Histoire du mouvement ouvrier socialiste dans le Land de Salzbourg, Vienne, 1961. — Werk und Widerhall. Grosse Gestalten des œsterreichischen Sozialismus (L’Œuvre et son écho. Grandes personnalités du socialisme autrichien), édité par Norbert Leser, Vienne, 1964.

Version imprimable Signaler un complément