POHL Lotte [née GLAS]

Née le 17 janvier 1873, date de décès inconnue ; pionnière du mouvement des femmes social-démocrates ; correspondante de l’Arbeiter-Zeitung à Bruxelles.

Dès 1890, Lotte Glas milita activement à Vienne dans le mouvement naissant des femmes social-démocrates. Le 1er octobre 1893, elle fut, avec Amalia Ryba-Seidl, l’un des rapporteurs à la réunion publique pour le droit de vote des femmes. Elles furent arrêtées sur-le-champ et traduites le 4 janvier 1894 en justice sous l’inculpation d’outrage à la maison impériale. Lotte Glas fut condamnée à quatre mois de prison ferme. La condamnation provoqua une vague de protestations et elle fut finalement acquittée. Mais bientôt, Lotte Glas fut à nouveau arrêtée et condamnée à deux semaines de prison. Mais à peine relâchée, elle tint un autre discours qui lui valut un mois de prison. Elle fut élue en 1903 à l’exécutif du premier comité des femmes de l’Empire (Frauen Reichskomitee) et milita activement dans les syndicats. Mariée à Otto Pohl, correspondant à l’étranger de l’Arbeiter-Zeitung (Journal des Travailleurs), elle devint, elle-aussi, correspondante de ce journal à Bruxelles. Dans les années 1920, elle exerça les fonctions de traductrice à la Fédération internationale des syndicats à Amsterdam.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article197622, notice POHL Lotte [née GLAS], version mise en ligne le 23 avril 2019, dernière modification le 26 mars 2019.

SOURCES ; Adelheid Popp, Der Weg zur Hœhe. Die sozialdemakratische Frauenbewegung in Œsterreieh (Le Chemin qui mène aux sommets. Le mouvement social-démocrate des femmes en Autriche), Vienne, 1929.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément