PABST Johann

Né le 23 janvier 1847 à Salzbourg ; mort le 24 août 1916 à Vienne ; pionnier du mouvement ouvrier autrichien ; membre de la Première Internationale.

Fils d’un militaire de carrière, Johann Pabst séjourna dans plusieurs villes de garnison italiennes. A Vienne, il fréquenta le lycée moderne et fut apprenti typographe. En 1865, il adhéra à l’Association mutualiste des typographes « Hermannia ». Il fut l’un des premiers membres de l’Association d’éducation ouvrière de Vienne et fut élu à son comité en avril 1868. Il participa le 13 décembre 1869, à Vienne, à la grande manifestation ouvrière en faveur du droit de coalition. C’est pour cette raison qu’il fut, en 1870, l’un des accusés du procès pour haute trahison. Condamné à cinq ans de prison, il fut amnistié en 1871, en même temps que les autres dirigeants ouvriers.
Pendant un certain temps — 1868-1870 — il fut le représentant en Autriche de l’Association internationale des travailleurs (Première Internationale) et c’est en cette qualité qu’il correspondit avec Johann P. Becker en Suisse. Il se consacra jusqu’à la fin de sa vie au travail d’éducation dans les syndicats. En 1907, il devint rédacteur de la Graphische Revue Œsterreich-Ungarn (Revue graphique Autriche-Hongrie).

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article197606, notice PABST Johann, version mise en ligne le 23 avril 2019, dernière modification le 26 mars 2019.

SOURCES : L. Brügel, Geschichte der œsterreichischen Sozialdemokratie (Histoire de la Social-démocratie autrichienne), Vienne, 1922, vol. I. — Z. Solle, Internacionala a Rakousko (L’Internationale en Autriche), Prague, Akademia, 1966.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément