MUHR Rudolfine

Née le 5 septembre 1900 dans une famille ouvrière, elle commença à travailler à l’âge de quatorze ans comme manœuvre dans une usine métallurgique. Déléguée d’entreprise, elle fut, après février 1934, avec Manfred Ackermann, la cheville ouvrière de l’activité syndicale clandestine dans les usines. Arrêtée à plusieurs reprises après 1934, elle le fut de nouveau par la Gestapo en 1939. Après sa libération, elle se consacra, pendant l’occupation nazie, à ses camarades arrêtés et déportés dans les camps de concentration.
Après la guerre, elle fut député au « Landtag » (Assemblée régionale) de Vienne puis fit partie dès 1949 du « Bundesrat » (Conseil fédéral). Rudolfine Muhr appartient à la direction du Parti socialiste d’Autriche ; elle est également vice-présidente de l’Association des résistants socialistes autrichiens.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article197591, notice MUHR Rudolfine, version mise en ligne le 23 avril 2019, dernière modification le 25 mars 2019.

SOURCES : Archiv, 1970, n° 3.

Version imprimable Signaler un complément