JONAS Franz

Né le 4 octobre 1899 à Vienne ; dirigeant socialiste ; maire de Vienne à partir de juin 1951 ; élu président de la République en mai 1965 puis en avril 1971.

Fils de manœuvre, Franz Jonas naquit à Vienne dans une famille de huit enfants. Après ses classes primaires, il fréquenta l’école professionnelle des arts graphiques. En 1917, il fut mobilisé dans l’armée austro-hongroise et combattit sur les fronts russe et italien. Après l’effondrement de la monarchie, il servit dans la garde populaire et prit part à la défense de la vallée du Lavant en Carinthie. De 1919 à 1932, il fut compositeur et correcteur d’imprimerie. Il milita dans le syndicat des typographes et devint un des responsables des Jeunesses socialistes. Il étudia à l’Université ouvrière de Vienne, où il fut l’élève de Karl Renner pour les sciences politiques et d’Adolf Schärf pour le droit constitutionnel.
De 1932 à février 1934, Franz Jonas fut secrétaire du Parti social démocrate dans le grand arrondissement industriel de Floridsdorf à Vienne. Il fut arrêté en janvier 1935 pour avoir participé à la conférence clandestine des socialistes révolutionnaires à Brünn (Brno), mais, faute de preuves, il fut acquitte au grand procès de mars 1936. Réduit au chômage, ce n’est qu’en 1938 qu’il trouva de nouveau une place de typographe. Plus tard il entra comme employé de bureau dans une fabrique de locomotives.
Immédiatement après la libération de la capitale, en avril 1945, il entra dans l’administration municipale de Floridsdorf dont la direction lui fut confiée en février 1946. Élu en juin 1948 au conseil municipal de Vienne, il y fut d’abord sénateur chargé du ravitaillement, puis on lui confia, en décembre 1949, le secteur de la construction. Il mit en chantier un vaste programme de reconstruction des zones sinistrées de la capitale. Ses succès comme administrateur et animateur lui valurent d’être élu maire de Vienne, le 22 juin 1951.
Tout en veillant à la bonne administration de la ville, il chercha à donner à Vienne les fonctions et le lustre d’une grande capitale européenne, lieu de rencontre privilégié entre l’Est et l’Ouest. Il fut en même temps membre du « Bundesrat » (Conseil fédéral), de 1952 à 1953, puis député du Conseil national jusqu’à son élection à la présidence de la République, le 23 mai 1965. Il fut réélu en 1971.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article197513, notice JONAS Franz, version mise en ligne le 28 novembre 2017, dernière modification le 27 novembre 2018.

SOURCE : Franz Kreuzer, Der Weg des Bundesprasidenten (Curricuîum vitae du Président de la République), Vienne, 1965, 96 p.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément