HANSER Rudolf

Compositeur, Hanser fut l’un des chefs de file de la tendance radicale de la social-démocratie autrichienne. Il joua un grand rôle dans les premières années qui suivirent le congrès constitutif de Hainfeld (fin 1888). A partir d’octobre 1889, il publia une revue mensuelle semi-littéraire, semi-politique : Die Familienbibliothek für das arbeitende Volk (La Bibliothèque familiale pour le peuple travailleur), ainsi que l’hebdomadaire Volkspresse (Presse du peuple), puis l’Armer Teufel (Le pauvre diable). Il assista avec Victor Adler et Pokorny au congrès de Halle du Parti social-démocrate allemand en 1890 et tenta en 1891 d’organiser, au sein du Parti social-démocrate autrichien, une opposition de gauche apparentée aux « Jeunes » Allemands. La même année, il fut soumis de la part du Parti à une enquête pour « malversations financières ». La Volkspresse qu’il dirigeait avec Heimann cessa alors d’être reconnue comme organe du Parti et fut remplacée par la Volkstribüne (La Tribune du peuple). Hanser et Heimann firent appel au congrès du parti qui siégea en juin 1892. En vain, on les déclara exclus.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article197475, notice HANSER Rudolf, version mise en ligne le 28 novembre 2017, dernière modification le 21 novembre 2018.

SOURCE : L. Brüael, Geschichte der œsterreichischen Sozialdemokratie, vol. IV (Histoire de la social-démocratie autrichienne).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément