BAUMGARTNER Eduard

Né le 10 mars 1870 à Hallein ; mort à Salzbourg le 4 novembre 1948 ; instituteur socialiste ; député au « Landtag » de Salzbourg (Assemblée régionale).

Après des études au lycée moderne de Salzbourg, Eduard Baumgartner se consacra à l’enseignement et devint instituteur à Saalfelden et Rauris ; il fut ensuite professeur de cours complémentaire à Hallein et, pour finir, directeur d’un cours complémentaire à Salzbourg.
Dès sa jeunesse, il milita pour la liberté de l’enseignement et l’amélioration de la situation matérielle des instituteurs au sein de l’association des instituteurs. En 1919, il fut élu député social-démocrate au « Landtag » de Salzbourg, et fut constamment réélu à cette assemblée régionale jusqu’en février 1934. Après la dissolution du Parti social-démocrate, il fut emprisonné pendant plusieurs mois et vécut ensuite retiré à Salzbourg.
Eduard Baumgartner fut également un collaborateur assidu du journal Salzburger Wacht. II se consacra surtout à l’histoire des origines du mouvement ouvrier de Salzbourg, se fondant dans son travail sur l’étude approfondie des dossiers de police et de documents d’archives. Auteur également de plusieurs brochures et publications.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article197362, notice BAUMGARTNER Eduard, version mise en ligne le 28 novembre 2017, dernière modification le 24 octobre 2018.

ŒUVRES : Der Bauer im Mittelalter (Le Paysan au Moyen Age). — Der Bauer im Kampf um Recht und Freiheit (Le Paysan en lutte pour le droit et la liberté). — Der grosse Bauernkrieg (La Grande Guerre paysanne). — Wie die Kirche Landesbesifz erwarb (Comment l’Église a acquis la propriété foncière). — Wie Salzburg wieder katholisch wurde (Comment Salzbourg est redevenu catholique). — Sittlichkeit und Religiosität in der guten alten Zeit (Morale et religiosité au bon vieux temps),

SOURCE : Josef Kaut, Der steinige Weg (la Voie rocailleuse). Histoire du mouvement ouvrier socialiste dans lé Land de Salzbourg.

Version imprimable Signaler un complément